Actualité analyse

Les grandes banques restent aussi dangereuses qu’autrefois

Challengesjeudi 15 novembre 2018
Restez informés en suivant LireLactu sur
Le nombre d’établissements dits « systémiques » et les actifs qu’ils gèrent ont augmenté depuis la crise financière de 2008. Leur solidité n’a pourtant guère été améliorée. Si les inquiétudes sur la dette de l’Italie accentuent la pression sur ses banques, désignées comme les maillons faibles du secteur, les plus dangereuses restent pourtant les banques dites « systémiques ».
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur