Entreprise

L’atterrissage forcé des long-courriers

Challengesjeudi 9 juillet 2020
Restez informés en suivant LireLactu sur
La crise du Covid-19 leur sera-t-elle fatale? Suite à la chute vertigineuse du trafic aérien, un millier de gros porteurs Airbus et Boeing devraient être mis au rebut d’ici à fin 2023. Dont la quasi-totalité des A 380 et 747. Ils sont là, tristement alignés sur le tarmac de l’aéroport de Tarbes, le plus grand site de stockage d’avions de France.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur