Confidentiel

Renault évoque le scénario d’une sortie progressive de l’Etat

Challengesjeudi 7 février 2019
Restez informés en suivant LireLactu sur
Pour pérenniser l’Alliance avec Nissan,« l’Etat est prêt à revoir à la baisse sa participation de 15 % dans Renault et à sortir sur le moyen terme, des signaux officieux ont été donnés », explique-t-on chez Renault (actionnaire de Challenges). Objectif : convaincre la partie japonaise, réticente à tout approfondissement des liens avec Renault tant que l’Etat français est partie prenante.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur