Actualité analyse

Les sèche-cheveux ont des puces en or

Challengesjeudi 12 janvier 2017
Sur un marché de la coiffure qui décolle, les nouveaux appareils sont à la pointe de la technologie et plus personnalisés.
Bientôt, les sèche-cheveux n’auront plus rien à envier aux montres connectées. Le 3 janvier, L’Oréal et Nokia, via leur filiale Kérastase et Withings, ont reçu le prix international de l’innovation en marge du CES de Las Vegas, pour une brosse connectée. Disponible en juin dans les salons de coiffure, elle sera vendue... 200 euros. Car c’est un concentré de technologie, équipé d’un microphone « qui enregistre le son généré le brossage », de capteurs de force, d’un accéléromètre et même d’un gyroscope pour « prévenir les mouvements trop brusques »...
« La coiffure décolle, confirme Damien Chicaud, directeur des études au Gifam, le syndicat professionnel de l’électroménager, avec une croissance de 5,5 %, contre 1,2 % en 2015. » Même les sèche-cheveux s’envolent après des années de chute. Quant aux brosses chauffantes, leurs ventes explosent de 26 %, avec la promesse d’avoir des résultats quasi professionnels. « Et les consommatrices sont à la recherche de produits de plus en plus personnalisés », se réjouit Vincent Nida, directeur international de Kérastase. K. M.
LireLactu
Parcourir
Rechercher

Sources
Challenges
Courrier international
EL PAÍS
L'Humanité
La Croix
La Vanguardia
Le Figaro
Le Monde
Le Parisien
Les Echos
Libération
NY Daily News
Sciences et Avenir