Dossier

Le bonheur est en PME

Challengesjeudi 12 janvier 2017
DAF, DRH, directeurs commerciaux, contrôleurs de gestion et finances, responsables de la sécurité informatique... Sur ces métiers supports ou transverses, les cadres seniors intéressent les PME. Celles-ci ont de plus en plus recours à la loi sur le travail en temps partagé, qui permet le cumul de contrats salariés à temps partiel avec plusieurs entreprises (deux à trois en moyenne). « Cette tendance de fond s’inscrit dans la dynamique de l’économie du partage », analyse Thibault Cornudet, cofondateur du groupe Référence, qui met à disposition de PME et d’ETI des directeurs des systèmes d’information et des directeurs marketing et digital en temps partagé.
D’autres candidats démarchent eux-mêmes les entreprises. Anne- Laure Franchi, qui a fondé l’association Compétences en temps partagé de l’Hérault (CTP34) en 2015, conseille aux cadres de « cibler trois compétences au maximum qu’ils peuvent proposer à plusieurs PME », et souligne, à rebours des idées reçues, que « les start-up, constituées de jeunes cadres, cherchent à recruter des cadres seniors pour bénéficier des expertises nécessaires à leur développement, d’autant que l’intergénérationnel s’avère très performant ».
Après avoir accompagné une centaine de projets d’entreprises dans la Région Grand-Est, Jean-François Jacquemin, directeur général d’Alsace Innovation, confirme que « les PME innovantes ont besoin de profils seniors, surtout des développeurs d’affaires (business développers) et des ingénieurs commerciaux ». Cette association, avec Pôle emploi et l’Apec, propose à des cadres âgés de 50 ans et plus en recherche d’emploi depuis au moins un an des formations (langues, logiciels, numérique...) ainsi que des stages de six mois au sein d’entreprises menant « des projets d’innovation organisationnelle, technologique, de procédé ou de marketing ». A l’issue, « en pratique, les deux tiers des bénéficiaires sont embauchés dans la structure d’accueil ».
Avec Pôle emploi, le groupe des Ecoles d’ingénierie informatique (Epsi) a quant à lui lancé à Nantes en 2014 une formation destinée aux seniors cadres, quel que soit leur parcours, pour devenir consultants SAP. A l’issue du contrat de professionnalisation d’un an, le taux de recrutement en CDI (Accenture, Delaware...) frôle 100 %. La formation sera déployée à Lyon et Lille, tant ce métier est demandé. M. Bl.
« Des cadres peuvent relever le challenge de remplir en temps partagé plusieurs fonctions pour plusieurs entreprises. A la clef, la sécurité du CDI et des perspectives d’évolution. » THIBAULT CORNUDET, cofondateur du groupe Référence.
LireLactu
Parcourir
Rechercher

Sources
Challenges
Courrier international
EL PAÍS
L'Humanité
La Croix
La Vanguardia
Le Figaro
Le Monde
Le Parisien
Les Echos
Libération
NY Daily News
Sciences et Avenir