Fortunes

L’expérience allemande d’après-guerre

Challengesjeudi 9 juillet 2020
Restez informés en suivant LireLactu sur
Pour défendre son projet d’une forte taxation des hauts patrimoines (lire p. 92), Thomas Piketty cite souvent celui mis en place par l’Allemagne après la Seconde Guerre mondiale. En 1952, la jeune République fédérale a institué en un coup un prélèvement de 50 % sur les patrimoines audessus de 155 000 marks (400 000 euros actuels) des entreprises et des ménages.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur