En couverture

Fiscalité

ChallengesGaëlle Macke
Restez informés en suivant LireLactu sur
Pour calmer la colère des « gilets jaunes », le renoncement à la hausse des taxes sur les carburants n’a pas suffi. Face à un ras-le-bol fiscal exacerbé, Edouard Philippe a dû changer de braquet et proposé un « large débat national sur les impôts et les dépenses publiques », qui se déroulera jusqu’au 1er mars.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur