À LA UNE

Merci au grand frère chinois

Courrier international—Foreign Policy (extraits) Washington,—Ayca Alemdaroglu et Sultan Tepe,Publié le 16 septembre
Restez informés en suivant LireLactu sur
Ankara ne défend plus les musulmans ouïgours en Chine. En contrepartie, Pékin est devenu le dernier grand allié de la Turquie et investit massivement dans tous les secteurs. Autrefois, quand il soutenait ouvertement la minorité ouïgoure, peuple turcophone musulman du Xinjiang victime de terribles violations des droits humains, le président turc Recep Tayyip Erdogan avait le don de hérisser Pékin.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur