7 jours da ns le mo n de

Un malaise inquiétant

Courrier internationaljeudi 12 janvier 2017
CÔTE D’IVOIRE — La mutinerie à Bouaké dans la nuit du 5 au 6 janvier a pris fin avec la promesse de nouvelles mesures par le gouvernement, mais elle “a étalé sur la place publique un véritable sentiment de malaise au sein de l’armée ivoirienne”, écrit Le Pays. En cause, notamment, la promotion rapide d’officiers issus des forces rebelles ayant aidé le président Ouattara à accéder au pouvoir en 2011, au détriment des officiers historiques. À la suite de la mutinerie, le président a renvoyé les chefs de l’armée, de la police et de la gendarmerie.
LireLactu
Parcourir
Rechercher

Sources
Challenges
Courrier international
EL PAÍS
L'Humanité
La Croix
La Vanguardia
Le Figaro
Le Monde
Le Parisien
Les Echos
Libération
NY Daily News
Sciences et Avenir