360°

Raphaël, l’autre génie de la Renaissance

Courrier international—Il Venerdì di Repubblica,(extraits) Rome,—Marco Cicala,Publié le 4 septembre
Restez informés en suivant LireLactu sur
Le peintre est mort il y a cinq cents ans, un an après Léonard de Vinci. Adulé de son vivant, il a été peu à peu délaissé au profit de ce dernier. Un journaliste italien tente de comprendre pourquoi. Autour de la place Saint-Pierre [au Vatican], les reproductions sur bois valent de 50 à 250 euros selon le format.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur