7 JOURS

Ghosn contre-attaque

Courrier internationaljeudi 10 janvier 2019
Restez informés en suivant LireLactu sur
JAPON — Le 8 janvier, lors de sa première comparution devant un tribunal, un mois et demi après son arrestation à Tokyo, le PDG de Renault, Carlos Ghosn, a déclaré qu’il avait été “faussement accusé et détenu de manière injuste”, écrit l’Asahi Shimbun.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur