AMÉRIQUES

La chemise de la haine

Courrier international—Nathan Taylor Pemberton,Publié le 29 juin
Restez informés en suivant LireLactu sur
Désormais arborée par les militants d’extrême droite, notamment par les adeptes du mouvement Boogaloo, la chemise hawaïenne a perdu de son innocence. —The New York Times (extraits) New York C’est l’un des looks urbains dont on a le plus parlé ce printemps : gilets pare-balles, fusils d’assaut personnalisés, le tout associé aux motifs floraux décontractés d’une chemise hawaiienne.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur