ASIE.

Birmanie. Un voisin indien trop complaisant avec la junte

Courrier international—The Diplomat Washington,—Sudha Ramachandran Publié le 26 mars
Restez informés en suivant LireLactu sur
Pour ne pas froisser l’armée birmane, New Delhi se contente d’appeler à un “retour à la normale” chez son voisin. Au risque d’attiser la colère de la population des régions frontalières, qui soutient le mouvement de démocratisation birman, analyse cette journaliste indienne.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur