À LA UNE

NOUS AVONS APPRIS À VIVRE AVEC LES CATASTROPHES

Courrier international—The Globe and Mail Toronto,—Georgia Noble Irwin,Publié le 29 avril
Restez informés en suivant LireLactu sur
À la différence de nos parents, cette crise ne nous prend pas par surprise, écrit cette Canadienne de 20 ans : nous avons grandi dans un monde incertain, apocalyptique, hanté par l’urgence climatique, la montée du terrorisme et le populisme. Aujourd’hui, j’ai invité une amie chez moi, et nous nous sommes installées sur la terrasse à deux mètres de distance.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur