AFRIQUE

Quand les cheveux s’en mêlent

Courrier international—The Economist Londres,Publié le 15 août
Restez informés en suivant LireLactu sur
Chaque année, 3 600 tonnes de cheveux sont importés au Nigeria pour réaliser les perruques qui coiffent les têtes de millions de ses femmes, explique cet hebdomadaire britannique. Je choisis ma coiffure en fonction de ma tenue du jour”, explique la Nigériane Olayinka Titilope, qui est fabricante de perruques.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur