360°

Le doux regard d’un sage en exil

Courrier international—An-Nahar Beyrouth,—Hauvick Habéchian,Publié le 25 mai
Restez informés en suivant LireLactu sur
La presse arabe est sensible à la mélancolie qui nimbe It Must Be Heaven. Avec maestria, Elia Suleiman met en scène un pays, la Palestine, qui n’existe plus que dans sa tête et dont il porte la perte comme une déchirure.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur