7 JOURS

Des élections sous haute tension

Courrier internationaljeudi 10 janvier 2019
Restez informés en suivant LireLactu sur
À Kinshasa, en République démocratique du Congo, le 4 janvier, des observateurs issus des différents partis politiques congolais attendent leur tour pour pouvoir comptabiliser les voix dans ce bureau de vote. Les résultats provisoires auraient dû être dévoilés deux jours plus tard, mais le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) a reporté leur publication sine die.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur