FRANCE

Il se fait trop d’ennemis

Courrier international—Matthias Krupa, journaliste et correspondant à Bruxelles,Publié le 5 mai
Restez informés en suivant LireLactu sur
Emmanuel Macron était à peine arrivé aux responsabilités depuis quelques semaines, les dernières notes de l’Hymne à la joie qui avait accompagné ses premiers pas s’estompaient doucement que le jeune chef d’État faisait un déplacement vers l’Est : à Salzbourg [en Autriche] et, de là, à Sofia [en Bulgarie] et à Bucarest [en Roumanie], dans une région de l’Europe qui lui était alors inconnue.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur