AFRIQUE

À bas Al-Bachir

Courrier international—The Times Londres,—Jane Flanagan,Publié le 9 avril
Restez informés en suivant LireLactu sur
Malgré la répression, la contestation contre le régime se renforce. Et les manifestants demandent à l’armée de choisir son camp. La menace a commencé à peser sur le président Al-Bachir il y a trois mois, à 350 kilomètres de Khartoum [le 19 décembre dans la ville d’Atbara, dans l’est du pays], du fait de la colère déclenchée par le prix du pain [qui a triplé].
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur