MOYEN-ORIENT

Des aveux forcés et télévisés

Courrier international—IranWire Londres
Restez informés en suivant LireLactu sur
Pour saper la révolte, le régime a recours à cette méthode, en insistant sur la traîtrise des femmes. Dans la soirée du 20 novembre, la télévision publique iranienne a diffusé les aveux d’une femme qui, selon le présentateur, s’appelait Fatemeh Davand et avait été arrêtée lors des récentes manifestations.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur