TRANSVERSALES

Mieux vaut être actionnaire que salarié de General Motors

Courrier international—The Washington Post,Washington,—Christopher Ingraham,Publié le 26 novembre
Restez informés en suivant LireLactu sur
Automobile. Le premier constructeur américain de voitures, qui se porte fort bien, va fermer des usines et supprimer 14 000 emplois dans le monde. Wall Street apprécie. Le lundi 26 novembre, General Motors (GM) a annoncé le licenciement de 15 % de son personnel dans le monde et la fermeture de cinq usines automobiles en Amérique du Nord [plus deux autres dans des pays non révélés].
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur