7 JOURS

Ne pas briser l’élan caritatif

Courrier international—The Herald Glasgow,—Marianne Taylor,Publié le 4 mars
Restez informés en suivant LireLactu sur
Je me souviens avoir été envoyée à l’église, enfant, avec un gros sac de pièces de monnaie à donner “pour les petits Noirs”. Ma grand-mère n’avait pas beaucoup d’argent, mais les images de la famine qui frappait les Éthiopiens en 1984 l’avaient tellement touchée qu’elle avait économisé et donné autant qu’elle le pouvait.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur