TRANSVERSALES

L’opération est déjà un échec

Courrier international—The Guardian Londres,—Nils Pratley,Publié le 18 novembre
Restez informés en suivant LireLactu sur
La privatisation de Saudi Aramco sera bien moins prestigieuse que ne le prévoyait le royaume, constate cet éditorialiste. Quels que soient les critères considérés, on peut d’ores et déjà l’affirmer, avant même la première cotation des actions [attendue pour la seconde semaine de décembre] : l’entrée en Bourse de Saudi Aramco est un échec.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur