ASIE

“Kalar”, le mot qui met les musulmans à l’index

Courrier international—Wai Hnin Pwint Thon,Publié le 19 juin
Restez informés en suivant LireLactu sur
C’est un peu l’équivalent du mot “nègre” aux États-Unis. En Birmanie, le terme péjoratif kalar désigne “une personne à la peau sombre”. L’une d’elles s’insurge ici contre cette habitude. —Frontier Myanmar Rangoon J’avais un ami qui m’appelait “kalar ma” ou “Amina”, un prénom arabe courant.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur