360°

Saint-Matthieu, l’île qui voulait rester sauvage

Courrier international—Sarah Gilman,Publié le 6 octobre
Restez informés en suivant LireLactu sur
Noyée dans les brouillards de la mer de Béring, à mi-chemin entre l’Alaska et la Sibérie, cette île aux hivers dantesques semble engloutir les traces de tous ceux qui tentent d’y séjourner. Une journaliste américaine a pu en contempler les paysages aussi inhospitaliers qu’enivrants.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur