SOMMAIRE

Monde russe et rêve chinois

Courrier internationalÉDITORIAL ERIC CHOL
Restez informés en suivant LireLactu sur
AMoscou et Pékin, l’idéologie communiste ne fait plus rêver depuis belle lurette : voilà pourquoi Vladimir Poutine et Xi Jingping, deux anciens princes rouges – le premier a fait ses armes au KGB ; le second est le fils d’un héros de la révolution de Mao –, ont compris que, pour entretenir la ferveur populaire, il ne fallait pas compter sur la démocratie, mais plutôt sur la fibre nationaliste.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur