Culture&Savoirs

CARNET

L'Humanitéjeudi 12 janvier 2017
Pierre Cots, militant communiste algérien, est décédé. Issu d'une famille modeste de Bab El Oued, Pierre Cots adhère très jeune au Parti communiste algérien (PCA). Dès le déclenchement de la lutte de libération nationale, il rejoint les Combattants de la libération (CDL) de la région d'Alger. Arrêté en mars 1957, il est torturé à la villa Sésini, de sinistre mémoire. Ensuite, il rejoint le Parti de l'avant-garde socialiste (Pags), puis le Parti algérien pour la démocratie et le socialisme (Pads). Il collabore de nombreuses années à Alger républicain. L'Humanité adresse ses sincères condoléances à sa femme Monique, à ses enfants, à sa soeur jumelle Denise, ainsi qu'à toute sa famille. Les obsèques se déroulent ce jour. Le départ est prévu à 14 heures de l'hôpital de Longjumeau ; l'inhumation a lieu à 14 h 30 au cimetière de Viry-Châtillon (Essonne).
LireLactu
Parcourir
Rechercher

Sources
Challenges
Courrier international
EL PAÍS
L'Humanité
La Croix
La Vanguardia
Le Figaro
Le Monde
Le Parisien
Les Echos
Libération
NY Daily News
Sciences et Avenir