France

Renseignement, des moyens inédits déployés en prison

La CroixMarie Boëton
Restez informés en suivant LireLactu sur
Jean-Jacques Urvoas inaugure aujourd’hui le Bureau central du renseignement pénitentiaire (BCRP). Face à une radicalisation accrue et une menace terroriste maximale, la pénitentiaire se dote de moyens inédits. Les chiffres parlent d’eux-mêmes. En l’espace d’un an, le nombre de détenus radicalisés est passé de 700 à la fin de l’année 2015 à près de 1 400 aujourd’hui.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur