France

La tentation de la radicalité chez les jeunes musulmans de banlieue

La CroixFlore Thomasset
Restez informés en suivant LireLactu sur
Deux chercheurs du CNRS ont mesuré le degré d’adhésion des adolescents à la radicalité religieuse et à la violence, déterminant ainsi la population qui pourrait être sensible à la propagande djihadiste. Mesurer le degré d’adhésion des lycéens aux idées radicales : tel est l’enjeu d’une enquête du CNRS, lancée après les attentats de novembre 2015 et dont les résultats ont été publiés hier.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur