Culture

Le sculpteur star des éditions originales

Le FigaroBéatrice de Rochebouët
Restez informés en suivant LireLactu sur
En 1916, un an avant sa mort, Rodin a fait donation à l’État français de l’ensemble de son œuvre ainsi que des droits de propriété artistique y afférant. En contrepartie, celui-ci acquit l’hôtel Biron, pour en faire le Musée Rodin, à Paris (1919) et la villa des Brillants à Meudon (1948), se dotant - conformément aux vœux de l’artiste - d’une autonomie juridique et financière.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur