Politique

Cinq candidats, à chacun sa manière d’en découdre

Le FigaroGuillaume Tabard
Restez informés en suivant LireLactu sur
Je partage ce qu’a dit François Fillon. » Ce compliment-là, le candidat de la droite s’en serait bien passé. Dans la bouche d’Emmanuel Macron, il était mortifère. Dans cette campagne si éprouvante pour lui, François Fillon avait besoin de se démarquer de l’ancien ministre de François Hollande, afin d’empêcher une partie de ses électeurs de céder aux sirènes du candidat En marche.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur