Enquête

NSU : le procès sans fin de l’extrême droite allemande

La seule survivante du trio de la « Clandestinité nationale-socialiste », ou NSU, qui a revendiqué dix assassinats, surtout dans la communauté turque, se mure dans le silence. Et une question hante toujours le procès ouvert il y a quatre ans : comment ce groupe, qui ne se cachait pas, a-t-il pu poursuivre son œuvre entre 2000 et 2011, sans être inquiété ?

Le FigaroNicolas Barotte
Restez informés en suivant LireLactu sur
Après plus de 350 jours d’audience et près de quatre ans après le début des débats, la lassitude a gagné. Tentaculaire, le procès de la NSU aurait déjà trop duré et menacerait de se perdre dans ses propres méandres, semble croire le juge Manfred Götzl.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur