Culture

Mozart d’est en ouest

CHRONIQUE  Les Opéras de Nantes et Dijon se sont emparés de deux des plus grands chefs-d’œuvre du compositeur, pour un résultat en équilibre.

Le FigaroChristian Merlin
Restez informés en suivant LireLactu sur
Quoi de neuf ? Mozart. Telle pourrait être la leçon de nos pérégrinations lyriques de la semaine dernière. En l’espace de quelques jours, Les Noces de Figaro à Nantes et La Flûte enchantée à Dijon ont souligné la persistance de certaines vérités. D’abord, que l’on n’est pas près de se lasser de voir et revoir ces chefs-d’œuvre qui n’ont jamais fini de livrer leurs sortilèges.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur