International

Au Pakistan, Nawaz Sharif sauve sa tête, pour l’instant

La Cour suprême a refusé de destituer le premier ministre, malgré son implication dans le scandale des Panama Papers.

Le FigaroEmmanuel Derville
Restez informés en suivant LireLactu sur
ASIE Une capitale sous haute surveillance, des médias tenus en haleine. Le jugement de la Cour suprême, qui menaçait de faire tomber le premier ministre ce jeudi, était attendu avec fébrilité. Finalement, les magistrats de la plus haute instance judiciaire pakistanaise ont accordé un répit à Nawaz Sharif.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur