Société

La Fayette, otage de la féminisation du bac

Pour la première fois depuis 1998, un auteur femme est programmé pour une épreuve de terminale L.

Le FigaroMarie-Estelle Pech
Restez informés en suivant LireLactu sur
ÉDUCATION L’affaire - opportunément médiatisée - permet à la ministre de l’Éducation d’asseoir sa réputation de féministe à peu de frais. La Princesse de Montpensier, une nouvelle de Madame de La Fayette, sera au programme d’une épreuve de littérature de terminale littéraire en 2018 avec son pendant au cinéma, La Princesse de Montpensier de Bertrand Tavernier.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur