Reportage

À Saint-Brevin, les migrants honnis puis acceptés

Après avoir suscité une tempête d’émotions au Pays de Retz, le séjour de 47 demandeurs d’asile, qui ont passé six mois sur place, est jugé positif par les habitants.

Le FigaroLaure Mandeville
Restez informés en suivant LireLactu sur
Il est environ midi, le soleil tape et une douce brise glisse dans l’air marin de Saint-Brevin-Les-Pins, petite bourgade du Pays de Retz, située sur les bords de l’océan ­Atlantique à deux pas de l’estuaire de la ­Loire.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur