France

A l’université de Grenoble, les demandeurs d’asile du « Patio » dans l’impasse

Deux ans après leur arrivée dans le local désaffecté du campus, quatre-vingts migrants y dorment toujours, dans l’attente d’une solution des pouvoirs publics

Le Mondemardi 3 décembre 2019
Restez informés en suivant LireLactu sur
Quatre-vingts demandeurs d’asile vivent toujours au Patio solidaire, un local désaffecté de l’université Grenoble-Alpes ouvert en urgence pour les abriter au début de l’hiver 2017. Deux ans après, cette solution provisoire s’est pérennisée face au silence des pouvoirs publics, qui « se défaussent de leurs obligations », estiment les militants associatifs.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur