Carnet

Venir en aide aux réfugiés n'est pas un crime

Le Mondejeudi 12 janvier 2017
Restez informés en suivant LireLactu sur
Un important mouvement de protestation se développe en Europe, et maintenant en France, devant la défection, voire la véritable lâcheté, de nombreux gouvernements face à l'afflux des réfugiés fuyant les guerres, les attentats et les effondrements économiques du Moyen-Orient, d'Afrique et d'Afghanistan.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur