France

Campements de migrants : les villes haussent le ton

Le bras de fer entre l’Etat et les collectivités se durcit à l’approche des municipales de mars 2020

Le Mondejeudi 10 octobre 2019
Restez informés en suivant LireLactu sur
Il y a des campements de rue, des squats, des installations sous des porches ou dans un bois… Lundi 7 octobre, treize maires (de Paris, Metz, Strasbourg, Lille, Nantes, Troyes ou Saint-Denis…) ont décidé de tirer la sonnette d’alarme dans une tribune publiée par Libération, en dénonçant une situation qui « ne cesse de se dégrader » pour les migrants.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur