Coronavirus

Le marché publicitaire fléchit sévèrement sous l’effet de la pandémie

Les investissements dans la télévision, la presse ou la radio chuteraient de 70 % à 80 % en avril

Le Mondejeudi 26 mars 2020
Restez informés en suivant LireLactu sur
Le phénomène est connu. Par gros temps, les annonceurs prennent la fuite, taillant massivement dans leurs budgets de communication, première variable d’ajustement en temps de crise. Alors que les Français sont cloués chez eux depuis moins de dix jours, et que l’économie tourne au ralenti, les grands médias commencent à vaciller.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur