Planète

Les projets d’abattage à la ferme connaissent un coup d’accélérateur

Des éleveurs espèrent mettre en œuvre, courant 2021, des unités mobiles pour garantir un meilleur traitement des animaux

Le Mondesamedi 1 août 2020
Restez informés en suivant LireLactu sur
Elle s’était fixé un délai de soixante jours, six au­ront suffi. L’éleveuse bourguignonne Emilie Jeannin a bouclé, jeudi 30 juin, son appel à ­financement participatif de 250 000 euros, lancé sur la plate-forme Miimosa, dans le but de mettre en œuvre le premier abattoir mobile en France.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur