Idées

Clémentine Autain Valérie Pécresse affiche un parti pris méprisant et menaçant à l’égard des banlieues

La députée (LFI) de Seine-Saint-Denis répond à la tribune de Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France, publiée dans ces colonnes le 10 septembre, qu’elle considère comme motivée par « le mépris de classe et le rejet de l’altérité »

Le Mondemercredi 18 septembre 2019
Restez informés en suivant LireLactu sur
Dans les banlieues, nous ne devons plus avoir la main qui tremble » : le titre de la tribune de Valérie ­Pécresse, publiée dans Le Monde du 10 septembre, affiche un parti pris méprisant et menaçant à l’égard de territoires et de populations qu’elle a, en principe, la charge de défendre et de représenter.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur