Culture

« Je ne voulais pas qu’on soit un théâtre fantôme »

UN AN DE CULTURE CONFINÉE 2 | 12 Julie Deliquet, directrice du Théâtre Gérard-Philipe de Saint-Denis, a multiplié les initiatives

Le Mondemercredi 24 février 2021
Restez informés en suivant LireLactu sur
Elle rêvait de faire du ­Théâtre Gérard-Philipe de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) une « ruche » bourdonnante et joyeuse. L’épi­démie de Covid-19 en a décidé ­autrement. Première femme à ­diriger, à tout juste 40 ans, ce ­centre dramatique national (CDN), ­fleuron de la décentralisation théâtrale à la française, Julie ­Deliquet a vécu un baptême du feu un peu particulier.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur