International

La Bolivie craint le retour des fraudes et de la violence aux élections

Le parti d’Evo Morales, en exil, est en tête des sondages avant le vote de dimanche

Le Mondesamedi 17 octobre 2020
Restez informés en suivant LireLactu sur
On a ressorti les banderoles de l’année dernière : « Evo président ». Le visage de l’ex-président bolivien déchu flotte au-dessus des têtes à El Alto, près de La Paz, où le Mouvement vers le socialisme (MAS) d’Evo Morales tient son meeting de fin de campagne, ce 14 octobre, avant le premier tour de la présidentielle de dimanche.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur