France

Assemblée : le débat entravé sur la fin de vie

Avec près de 3 000 amendements déposés, la proposition de loi n’aura probablement pas le temps d’être votée

Le Mondejeudi 8 avril 2021
Restez informés en suivant LireLactu sur
Un débat très attendu puis vite occulté ? Tel est le chemin que semble emprunter la proposition de loi « donnant et garantissant le droit à une fin de vie libre et choisie », examinée jeudi 8 avril à l’Assemblée nationale, dans le cadre de la niche parlementaire du groupe d’opposition de centre gauche, Libertés et Territoires.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur