France

Tarnac : la qualification terroriste écartée

Le Mondejeudi 12 janvier 2017
Restez informés en suivant LireLactu sur
L'affaire Tarnac ne relève pas du terrorisme. Plus de huit ans se sont écoulés depuis les premières arrestations qui avaient signé, pour la ministre de l'intérieur de l'époque, Michèle Alliot-Marie, la " résurgence violente de l'extrême gauche radicale " à travers des actes de sabotage de lignes SNCF.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur