International

Auditionné au Congrès, Antony Blinken défend le retrait américain

Critiqué par les républicains qui l’accusent de trahison, le secrétaire d’Etat fait porter la responsabilité sur l’administration Trump

Le Mondemercredi 15 septembre 2021
Restez informés en suivant LireLactu sur
Pour la première fois, un membre de l’administration Biden a dû se soumettre à l’épreuve d’une audition au Congrès, au sujet du retrait chaotique d’Afghanistan. Le secrétaire d’Etat américain, Antony Blinken, l’a passée avec une placidité constante, lundi 13 septembre.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur