Idées

« Woke »

Issu de l’argot des Afros-Américains, le terme désignait celui qui est « éveillé » face à l’oppression des minorités ethniques, sexuelles ou religieuses. Outre-Atlantique, il est aujourd’hui utilisé pour railler la gauche radicale qui, au nom de la justice sociale, prônerait parfois la « cancel culture »

Le Mondejeudi 8 avril 2021
Restez informés en suivant LireLactu sur
Peu de mots ont autant marqué notre époque. La controverse qui entoure celui-ci est si forte que plus aucune ambivalence n’est acceptée, il faut embrasser ou rejeter ce qu’il incarne : reconnaître l’existence d’un privilège blanc ou défendre l’universalisme.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur