Le Monde des Livres

Bertrand Leclair

Le Mondevendredi 12 juillet 2019
Restez informés en suivant LireLactu sur
Au prétexte de raconter la nuit qu'elle a été invitée à passer au pied de L'Homme qui marche, de Giacometti, au Musée Picasso, Lydie Salvayre libère dans un récit magnifique une colère salutaire contre le mépris de l'art et sa dimension sociale.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur