International

Le second report des élections tend la situation en Bolivie

Les opposants accusent le gouvernement intérimaire issu de la crise d’octobre 2019 de vouloir prolonger abusivement son mandat

Le Mondesamedi 1 août 2020
Restez informés en suivant LireLactu sur
Le gouvernement aura vainement tenté d’empêcher les rassemblements, multipliant les déclarations offensives contre les appels à manifester. Jamais avare de formules chocs, le ministre de l’intérieur, Arturo Murillo, n’a pas hésité à vilipender les dirigeants qui « envoient à la mort » les manifestants.
Accès requis pour lire la suite de cet article
Restez informés en suivant LireLactu sur